• La vengeance et la justice

    philosophie vengeance justice

    (source de l'image : http://www.ufc-quechoisir-var-est.org)

    La vengeance est le fait de pendre sa revanche sur quelqu'un qui nous a fait du mal. Tout le monde a voulu se venger de quelqu'un un jour dans sa vie, peut-être l'a t-il déjà fait. Mais est-il juste de se venger ? Lors de la revanche, nous ressentons un sentiment de justice en nous. L'on pense être dans son bon droit même si pour cela nous avons utilisé, si ça se trouve, des moyens illégaux. Cependant, la vraie justice c'est d'accepter le jugement. C'est renoncer de faire usage de sa force personnelle. Quand par exemple à l'école un de nos camarades s'est moqué de nous, au lieu de chercher un moyen de vengeance, il faudrait donc en parler à une personne plus haut placée, comme un professeur par exemple, pour que ce camarade soit jugé. Alain défend cette position, il a écrit « Ce qui est juste, c'est d'accepter d'avance l'arbitrage ; non pas l'arbitrage juste, mais l'arbitrage. ». Donc, ce qui est juste, c'est d'accepter de mettre ses armes de côté.

     

    Il n'y a pas de droit sans paix, la paix permet de coexister tous ensemble et est la condition de la possibilité du droit, or la vengeance est un appel à la vengeance. Quand nous nous vengeons de quelqu'un, la personne voudra se venger par dessus. On entre dans un cercle vicieux, un cercle infini de violence. Sartre a d'ailleurs dit « La violence se donne toujours pour une contre-violence, c'est-à-dire pour une riposte à la violence de l'Autre. ». La violence est une action arbitraire et individuelle. Cela conduit donc à une justice libre sans limite, pourtant le droit c'est ce qui limite les actions. Donc Hegel a écrit que la vengeance « provoque, inexpiablement, à l'infini, de nouvelles vengeances. ». Le droit ne sert donc pas à des fins de vengeance personnelle mais à apaiser les conflits, réparer la souffrance, et enrichir les relations entre les hommes.

     

    Rousseau a dit « Convenons donc que force ne fait pas droit, et qu'on n'est obligé d'obéir qu'aux puissances légitimes. », donc obéir aux forces reconnues par la loi, comme un juge par exemple dont le travail est de rendre la justice et non de rendre la vengeance.

    « Top 5 des films romantiques qui font pleurerSolutions contre les mauvaises odeurs d'écarteur »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :